FORGE Afrique, Forger une Afrique Nouvelle

FORGE Afrique, Forger une Afrique Nouvelle

METHODES PROBABILISTES INNOVANTES : Elicitation probabiliste et statistique bayésienne

Du 24 au 26 janvier 2018, des chercheurs du Centre de Documentation, de Recherche Economiques et Sociales (CEDRES) ont bénéficié d’une formation sur les méthodes probabilistes innovantes. L’objectif principale de ce séminaire était d’initier des chercheurs, ingénieurs, et enseignants à des démarches statistiques qui permettent de combiner des informations de différentes natures issues soit de connaissances d’experts, soit de données collectées dans le cadre d’expérimentations ou d’enquêtes.

 

 

Dès le premier jour du séminaire, le formateur, Dr David MAKOWSKI, directeur de recherche à l’institut national Agronomique (INRA), en France, et directeur de l’unité mixte de recherche Agronomie (INRA, AgroParisTech) a donné les Objectifs et principes de base de la statistique bayésienne.

 

Ensuite il a rappelé les bases du logiciel R qui a servir d’application. Sur la base de ce logiciel les participants ont pris connaissance des Algorithmes, des outils informatiques et des cas applications de la statistique bayésienne.

A l’issue de cette présentation, le Docteur Ousmane TRAORE a présenté un de ses articles en cours sur « le Fardeau direct de la maladie au Burkina ». Son article pourrait connaître des applications de la statistique bayésienne.

 

 

Le 2ème jour et le 3ème jour ont été consacré à l’élicitation probabiliste. L’élicitation probabiliste est un processus visant à décrire les connaissances d'une personne (ou d’un groupe de personnes) sous la forme de distributions de probabilité. Les distributions de probabilité obtenues par élicitation décrivent à la fois les connaissances de l’expert élicité et son niveau d’incertitude.

 

Et la statistique bayésienne permet d’estimer des paramètres inconnus en combinant des informations issues de l’expertise (exprimées sous la forme d'une distribution de probabilité générée par élicitation) et des données observées, en tenant compte de leur précision respective.

 

Le formateur a présenté la méthode et les outils informatiques. A l’issue de cette présentation, des travaux pratiques et des thèmes ont été identifiés sur: comment formuler une « bonne » question pour faire une élicitation probabiliste d’experts.

 

Les thématiques portant sur l’extraction minière, l’agriculture, la santé et l’éducation ont été répartis pour quatre groupes de recherche.

Au dernier jour du séminaire, les différents groupes ont restitué leurs travaux. Différentes applications ont été menées sur les thématiques choisies ; ouvrant des perspectives pour l’usage de l’élicitation probabiliste et de la statistique bayésienne pour la résolution des problèmes réels.

 

Par Abdoulaye SIRY

Doctorant, Université Ouaga II

 



29/01/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres