Centre FORGE Afrique

Centre FORGE Afrique

EFFETS DU COVID-19 AU BURKINA FASO: L'OR, LE COTON, L'EMPLOI ET LE POUVOIR D'ACHAT DES MÉNAGES "GRAVEMENT" MENACES

FORGE-Afrique est un centre de recherche et de réflexion dédié à la recherche et aux traitements analytiques et théoriques des problèmes et faits économiques nationaux et internationaux. A ce titre un groupe de chercheur composé du Professeur en Economie Idrissa Mohamed Ouédraogo, du Dr Somlanare Romuald Kinda et du Dr Patrice Rélouendé Zidouemba ont partagé avec les journalistes burkinabè les résultats d’une analyse économique des effets du Covid-19 au Burkina Faso. C’était le vendredi 24 avril 2020 autour d’une conférence de presse à Ouagadougou.


Le Pr Idrissa Ouédraogo (au micro)

 

Depuis le mois de février l’Afrique devra composer dorénavant avec un invité indésirable qui est le Covi-19. Prenant en compte cette urgence, les différents Etats ont vite adopté des plans de riposte. Même,  si leur mise en œuvre apparaît toujours désorientée. Au Burkina Faso, le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré a annoncé des mesures protectrices.

 

A ce sujet les chercheurs du centre Forge-Afrique ont souhaité analyser l’impact de la propagation du Covid-19 sur l’économie du Burkina Faso.  De cette étude,  il ressort deux scénarios. Le premier qui est optimiste, suppose que l’épidémie n’est maîtrisée qu’au bout de 3 mois tandis que la demande mondiale pour les exportations burkinabè se contracte de 10%. Le second scénario qui est pessimiste suppose que l’épidémie s’étend sur 6 mois avec une baisse de la demande mondiale des exportations burkinabè de 20%.

 

(…) une perte de richesse nationale allant de 345 milliards à 645 milliards de FCFA.

Selon le Pr Idrissa M. Ouédraogo, au plan macroéconomique, la crise du Covid-19 pourrait se traduire par une baisse importante du taux de croissance de 1,38% dans le scénario pessimiste contre une croissance prévisionnelle de 6,5%. Le scénario pessimiste, prévoit une récession économique avec un taux de -1.75% représentant une perte de richesse nationale allant de 345 milliards à 645 milliards de FCFA.

 

Au plan sectoriel, le Pr Ouédraogo, souligne que les secteurs industriels et des services pourraient être les plus affectés sans oublié le secteur agricole. Aussi, de manière générale, les productions sectorielles pourraient connaitre une baisse importante qui va de -3% à -13% selon le secteur et le scenario.

Les autorité burkinabè devraient envisager les mesures protectrices prises sur le long termes

Par ailleurs, la baisse de l’activité économique va engendrer une baisse des recettes publiques. Ce qui pourrait conduire à un déficit public plus important atteignant -4,53% du PIB et -6.12% PIB respectivement selon le scénario optimiste et pessimiste.

En outre, il faudrait aussi envisager le renchérissement de la vie lié à la hausse des prix surtout agricoles et la baisse de l’emploi.

 

Au plan du commerce international, il est attendu une contraction des exportations sectorielles pouvant aller de -6% pour les produits d’extraction minières (l’or), à -16% pour les produits de l’agriculture de rente (Coton).

 

En termes de recommandations, Forge-Afrique a invité les gouvernants orienter les mesures prises ainsi que les affectations budgétaires sur le long terme. La réflexion autour d’une stratégie globale, structurante et endogène de relance économique qui se fondera sur les capacités internes du pays et sur les besoins effectifs et réels des agents.

Que ce soit le premier ou le second scenario, la gravité de cette crise est certaine. Elle menace le pouvoir d’achat des ménages, l’activité économique et le commerce international dont le Burkina Faso est exportateur dont de plus en plus de spécialistes en font écho.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com


FORGE-Afrique

FORGE-Afrique est un centre de recherche et de réflexion dédié à la recherche et aux traitements analytiques et théoriques des problèmes et faits économiques nationaux et internationaux. Il se donne pour objectif d’éclairer les prises de décisions dans la formulation et la mise en œuvre des politiques de développement économique et social. En rendant l’information économique pertinente, claire et accessible à tous à travers une analyse objective et citoyenne des évènements économiques, FORGE-Afrique vise à susciter des débats contradictoires sur des thématiques d’intérêt avéré et d’actualité. Le centre se veut donc au service des décideurs politiques, des collectivités locales, des organisations de la société civile, des entreprises et des citoyens.

 

FORGE-Afrique, Siège social : Rue 14.12 (1200 logements) ;  01 BP 1412 Ouagadougou Burkina Faso, Tel: +226) 25 36 35 20/76893978 ; Site web: www.forgeafrique.com ; Email: forgeafrique@gmail.com / contact@forgeafrique.com

 



08/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres